Méthode appliquée...

Publié le par Tristan




« Vous vous souvenez du livre : "Les hommes sont de Mars, les femmes sont de Vénus".

Et bien, voici un exemple de premier choix que l'on doit à un professeur d'anglais d'une université américaine.

 

Thème du contrôle :

"LUI CONTRE ELLE"

Aujourd'hui, nous expérimenterons un nouvel exercice appelé "l'histoire en tandem". C'est assez simple. Chaque personne fera groupe avec la personne assise à sa droite. Un de vous écrira le premier paragraphe d'une histoire courte. Son partenaire lira ce paragraphe et rajoutera un paragraphe à l'histoire. La première ajoutera alors un troisième paragraphe et ainsi de suite. Souvenez-vous de vous relire et de relire ce qu'a fait l'autre afin de conserver une histoire cohérente. Vous n'avez absolument pas le droit de parler ou de communiquer ce que vous voulez que votre partenaire écrive sur le papier. L'histoire est finie quand les deux s'accordent sur le fait de dire qu'ils ont trouvé leur conclusion. "

 

Ce qui suit à été écrit par deux de mes élèves de cours d'anglais

Rébecca XXXXXXXXXXX , et Jim YYYYYYYYYYY

 

(Premier paragraphe par Rébecca)

Laurie ne parvenait pas à décider de quelle sorte de thé elle avait envie. La camomille, autrefois son préféré pour les longues soirées d'hiver, lui rappelait désormais trop Carl, qui lui avait dit, en des temps plus heureux, qu'il aimait la camomille. Mais elle ressentait le besoin d'oublier Carl à tout prix. Son côté possessif l'étouffait, et trop penser à lui réveillait son asthme. La camomille était donc exclue.

 

(Deuxième paragraphe par Jim)

Pendant ce temps, le sergent-chef Carl Harris, chef de l'escadrille d'attaque en orbite autour de Skylon 4, avait autre chose en tête que les névroses d'une stupide bimbo asthmatique dénommée Laurie, avec laquelle il avait passé une nuit torride plus d'une année auparavant. "Sergent-chef Harris à Géostation 17 ", dit-il dans son communicateur transgalactique. " Orbite polaire atteinte. Aucune signe de résistance jusqu'à présent ? ". Mais avant qu'il eût pu terminer, un rayon à particules bleuâtre jaillit de nulle part et perça la coque de son vaisseau. La secousse causée par le tir l'éjecta de son siège et l'envoya valdinguer à travers le poste de pilotage.

 

(Rebecca)

Il se cogna la tête et mourut presque aussitôt, non sans avoir regretté auparavant d'avoir brutalisé en esprit la seule femme à avoir jamais éprouvé des sentiments pour lui. Peu après, la Terre cessa toute hostilité à l'encontre des paisibles fermiers de Skylon 4. " Le congrès adopte une loi interdisant définitivement la guerre et les voyages spatiaux ", lit-elle un matin dans le journal. Elle se sentait à la fois excitée et lasse à l'annonce de cette nouvelle. Elle regarda par la fenêtre, et se rappela sa jeunesse, le temps où les jours passaient si vite, sans soucis, où il n'y avait pas de journaux, pas de télévision l'empêchant de s'émerveiller pour les belles choses qui l'entouraient. " Pourquoi doit-on perdre son innocence pour devenir une femme ? " se demanda-t-elle avec nostalgie.

 

(Jim)

Ce qu'elle ignorait, c'est qu'elle avait moins de dix secondes à vivre. Plusieurs milliers de kilomètres au-dessus de la ville, le vaisseau-mère anu'udrian largua ses premières bombes à fusion au lithium. Ces crétins de pacifistes, qui avaient poussé le congrès à adopter le Traité de Désarmement Spatial Unilatéral, avaient laissé la Terre sans défense face aux empires extraterrestres hostiles déterminés à détruire la race humaine. Deux heures à peine après l'adoption du traité, ils avaient assemblé une force de frappe suffisante pour détruire la planète. Sans personne pour les en empêcher, ils lancèrent leur plan diabolique. Les bombes à fusion au lithium pénétrèrent l'atmosphère sans être inquiétées. Dans son QG sous-marin mobile situé au large de Guam, le président sentit l'incroyable puissance de l'explosion, qui pulvérisa cette pauvre imbécile de Laurie, en même temps que 85 autres millions d'Américains. Le président frappa du poing sur la table de conférence. " Nous ne pouvons permettre une telle chose ! Je vais opposer mon veto à ce traité. Effaçons-les de notre ciel ! "

 

(Rebecca)

C'est absurde. Je refuse de continuer cette parodie de littérature. Mon partenaire est violent, machiste et à moitié illettré.

 

(Jim)

Ouais ? Ben t'es une emmerdeuse névrosée et narcissique, dont les tentatives littéraires me font l'effet d'un valium. " Oh ! Prendrai-je un thé à la camomille ? Ou prendrai-je une autre ****** de sorte de thé ? Oh non ! Je ne suis qu'une bimbo sans cervelle ayant trop lu de romans de Danielle Steele. "

 

(Rebecca)

Trou du cul.

 

(Jim)

Conasse. (Rébecca)

Branleur.

 

(Jim)

Salope.

 

(Rébecca)

Va chier.

 

(Jim)

Je t'emmerde.

 

(Rébecca)

Va te faire foutre, espèce de Néanderthal !!!

 

(Jim)

Va boire ton thé, poufiasse. »

 

 

 

Désolé et pardon… bises à toutes

 

 

Merci Kri

 

   

 

Publié dans Billets d'humour

Commenter cet article

canelle56 12/07/2009 20:49

un petit coucou rapide , bises

Tristan 14/07/2009 00:28


Et un bisou fugace pour toi...