Faust revu !...

Publié le par Tristan




« Donner son âme en garantie d'un prêt.

 

RIGA (Reuters) - En ces temps de crise économique, une société lettone propose d'apporter son âme en garantie d'un prêt.

 

Les clients intéressés, dont seul le prénom est demandé, sont invités à signer un document intitulé "Accord" avec ces mots : " Ceci est mon âme immortelle".

 

Lunettes de soleil, costume noir et T-shirt blanc, Viktor Mirosiichenko, 34 ans, représentant de la société Kontora, assure qu'aucun chasseur de dette ne sera envoyé pour recouvrer son dû si les gens ne remboursaient pas et promet qu'aucun recours à la violence ne sera employé.

 

"S'ils ne remboursent pas, que peut-on faire ? Ils n'auront plus d'âme, c'est tout", a-t-il déclaré à Reuters installé dans son bureau, sobrement aménagé d'une table, d'un ordinateur et de trois chaises, une liasse de billets dans la poche pour démontrer le sérieux de la transaction.

 

La Lettonie est le pays de l'Union européenne le plus sévèrement touché par la crise économique mondiale. Le chômage progresse, les banques prêtent moins et les petites entreprises proposant facilement des prêts fleurissent.

 

Le prêt le plus important consenti jusque-là par Kontora s'élève à 250 lats (358 euros), à rembourser dans les 90 jours, moyennant un fort taux d'intérêt. Environ 200 personnes ont contracté un emprunt depuis que la société a ouvert il y a deux mois, souligne Viktor Mirosiichenko.

 

Patrick Lannin, version française Patrice Mancino »

 

 

 

C’est Faust revisité !...

 

 

« Vive l'allemand...

 

La langue allemande est relativement facile.

La personne qui sait le latin et est habituée à faire des déclinaisons, l'apprend sans grandes difficultés. C'est ce que les professeurs d'allemand disent lors de la première leçon.

Ensuite on commence à étudier le der, des, den, dem, die et ils disent que tout est une suite logique.

« C'est donc facile : pour s'en rendre compte, on va regarder un cas d'un peu plus près : En premier, vous achetez Le livre d'allemand. C'est un livre magnifique fourré d'une toile, publié à Dortmund et qui raconte les us et coutumes des Hotentots (auf Deutsch : Hottentotten).

Le livre raconte que les kangourous (Beutelratten) sont capturés et placés en cages (Kotter), couvertes d'un tissu (Lattengitter) pour les abriter des intempéries. Ces cages s'appellent en allemand cages couvertes de tissu (Lattengitterkotter) et lorsqu'elles contiennent un kangourou, ça s'appelle (Lattengitterkotterbeutelratten).

Un jour les Hotentots arrêtèrent un assassin (Attentater), accusé d'avoir tué une mère (Mutter) hotentote (Hottentottenmutter), mère d'un fils bête et bégayeur (Stottertrottel).

Cette mère se dit en allemand Hottentottenstottertrottelmutter et son assassin s'appelle Hottentottenstottertrottelmutterattentater. La police capture l'assassin et le met provisoirement dans une cage à kangourou (Beutelrattenlattengitterkotter), mais le prisonnier s'échappe.

Tout de suite commencent les recherches et soudain vient un guerrier Hotentot en criant :

- J'ai capturé l'assassin (Attentater).

- Oui ? Lequel ?, demande le chef.

- Le Lattengitterkotterbeutelratterattentater, répond le guerrier.

- Comment l'assassin qui est dans la cage à kangourous couverte d'une toile ? Demande le chef des hotentotes.

- C'est, -répond l'indigène- leHottentottenstottertrottelmutterattentater.(L'assassin de la mère hotentote de l'enfant bête et bégayeur).

- Mais, bien sûr, répond le chef hotentote- t'aurais pu dire tout de suite que tu avais capturé leHottentottenstottertrottelmutterlattengitterkotterbeutelrattenattentater Comme vous pouvez le constater, l'allemand est une langue facile. Il suffit de s'y intéresser...

 

CQFD »

 

 

Oui… oui… oui… Désolé…

 

 

Merci Kri   

 

Publié dans Billets d'humour

Commenter cet article

canelle56 12/07/2009 20:51

bises

Tristan 14/07/2009 00:31


A toi aussi...


~~Kri~~ 12/07/2009 20:50

C'est de la diablerie!

Tristan 14/07/2009 00:30


Oui !... et hélas tout fait commerce :... Gros bisou à toi